Emailing : 11 astuces pour écrire des objets percutants

Send-Up Objet emailing percutant
Vous avez aimé cet article ? Partagez le !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Google+
Google+

Préparer une campagne d’emailing demande une certaine dextérité et de nombreux points sont à respecter : La mise en page, la personnalisation, une base de données segmentée ou encore un contenu soigné. Souvent, l’un d’entre eux est mis à l’écart et sous-estimé : l’objet de l’email. Il doit être pourtant impérativement soigné ! Pour plus de 62% des internautes, l’objet est un élément déclencheur de l’ouverture. Pour vous aider à concocter un objet qui déchire, voici une liste de conseils made in Send-Up.

#1. Faites simple et concis !

En emailing, vous avez en moyenne 3 secondes et 6 mots. Alors autant vous dire que vous devez aller droit au but dès l’objet. C’est lui qui va conditionner tous le message. C’est pourquoi vous devez tabler sur en moyenne 50 caractères ou moins. D’après les études réalisées, en dessous de 50 caractères vous avez plus de pourcentages d’ouverture.

De plus, un objet trop long ne peut être affiché sur smartphone, et quand on connait le taux d’ouverture sur mobile, je vous conseille de faire court !

#2. Placez les mots importants au début

Ceci est une conséquence de cette tendance : les emails sont de plus en plus ouverts sur mobile. Et sur mobile, la place pour l’objet est réduite ! C’est pour cette raison que vous devez mettre les mots les plus importants au début de votre objet pour être sûr que les destinataires comprendront le but du message.

#3. Ne bâclez pas l’objet

Cela peut paraître bête mais souvent on pense que l’on a fait le plus gros du travail après avoir rédigé le contenu de l’emailing. L’objet passe en second plan et on pense souvent que c’est de l’ordre du détail… Mais sûrement pas ! L’objet est la première chose que verra votre destinataire. A moins que cela soit un email attendu de la part de votre destinataire, il faut le séduire.

Ainsi rédigez votre objet avant d’avoir écrit le contenu, et n’hésitez pas à le corriger durant la rédaction de l’emailing et à la fin histoire de ne pas passer à côté !

#4. Rédigez-en beaucoup

Ne vous arrêtez pas à un seul objet. Sur une feuille de papier, rédigez plusieurs objets possibles, changer les tournures de phrases ou utilisez des synonymes ! C’est en essayant que vous développerez votre imagination.

Ensuite demandez à vos collègues de bureau lequel peut être le plus adapté.

Mettez toutes les chances de votre côté pour concocter le meilleur objet possible !

#5. A/B testing

L’A/B testing peut être intéressant pour comparer l’impact de deux objets. Disons que sur votre brouillon vous avez développé deux objets qui vous semblent percutants, effectuez un A/B testing. Cela vous permettra de comparer deux versions d’un email. Ici vous devrez regarder les KPIs de l’emailing comme les taux d’ouvertures pour savoir quelle version sera le plus efficace.

#6. La personnalisation

On en parle depuis pas mal de mois maintenant, la personnalisation est un facteur clé de succès en emailing. Cela ne peut avoir que des impacts positifs sur votre stratégie. Bien sûr, il faut en maîtriser l’art !

Déjà, qui dit personnalisation dit base de données qualifiée et segmentée. C’est une étape très importante.

Ensuite, il faut choisir les bons leviers de la personnalisation. Par exemple dans l’objet vous pouvez mettre le prénom/le nom/la civilité de votre destinataire. Après libre à vous d’en ajouter d’autres si votre base de données est bien qualifiée. Bien sûr il ne faut pas en abuser et faut la jouer stratégique !

#7. Etre trop vendeur

Il se peut que la finalité de votre email soit de vendre. Mais aujourd’hui un internaute ne recherche pas qu’à acheter. Il souhaite en apprendre plus sur la marque qu’il aime, avoir du contenu, des conseils etc. Puis comme nous l’avons déjà dit, un emailing c’est 90% de contenu informatif pour 10% de contenu promotionnel. Alors un conseil, mettez-y les formes si vous voulez que votre destinataire ne s’enfuît pas !

#8. Faites ressentir le sentiment d’urgence

Cette technique est plutôt classique mais toujours aussi efficace. Cela attisera la curiosité de l’internaute…  Il faut donner l’impression que votre cible passera à côté de quelque chose s’il n’ouvre pas votre email.

Pour faire ressentir ce sentiment, n’hésitez pas à mentionner des dates ou une limite dans le temps de votre offre pour lui faire comprendre qu’il n’a pas beaucoup de temps.

Enfin, ce sentiment d’urgence est lié au sentiment de privilège qu’a votre destinataire. Il doit ressentir qu’avec vous il aura quelque chose qu’il n’aura pas ailleurs.

#9. Utiliser des émoticônes

La culture Messenger est passée par là ! Après que l’émoticône est pris une place dans les SMS, c’est au tour de l’emailing. Et ce n’est pas contre-productif car d’après plusieurs études, les taux d’ouvertures gagnent 15% grâce à eux. De plus, presque toutes les boites de messageries les affichent.

Bien sûr, il ne faut pas en mettre trop, cela encombrera votre objet et cela n’aura aucun sens, ne faites pas dans la démesure, utilisez-les avec parcimonie.

#10. Utilisez les chiffres (listes de chiffres)

Les listes chiffrées ou encore les tops marchent très bien sur internet. « Le top 10 des… », « 10 techniques pour… ». C’est intéressant car ce sont des contenus synthétiques, facile à lire et très instructifs !

Par exemple si vous possédez un blog, et que vous avez des articles de ce genre, n’hésitez pas à les utilisez dans votre newsletter comme objet ou du moins dans le contenu de celui-ci.

#11. Eviter les spam words

Et bien sûr, on ne pouvait pas éviter ce point. Je le mets en dernier pour que cela vous reste à l’esprit car le spam est la bête noire en emailing !

Et dans vos objets, faites attention à ne pas utiliser de spam word  sous peine que vos emails n’arrivent jamais dans la boite email de votre destinataire. Je vous renvoie vers notre article sur les spam words pour plus de précision sur ce vaste sujet !

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Google+
Google+

2 pensées sur “Emailing : 11 astuces pour écrire des objets percutants

  1. Ping :Emailing : 6 conseils pour obtenir de l’interactivité et de l’échange avec vos destinataires

  2. Ping :Campagne emailing : Comment booster le taux d’ouverture ? Blog Send-Up

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *