Emailing : 6 conseils pour obtenir de l’interactivité et de l’échange avec vos destinataires

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Google+
Google+

 

Vous envoyez des emailings à vos collaborateurs, vos clients ou vos prospects et vous devez souvent les relancer ? Cette tâche est souvent ingrate, chronophage et vous ne savez pas comment bien faire pour relancer proprement vos interlocuteurs. Ne désespérez pas ! Nous allons vous donner quelques conseils pour faire en sorte que vos emails soient percutants pour que vos interlocuteurs se sentent impliqués et répondent plus rapidement que vous ne le pensez.

Pour cela, nous allons nous aider de l’étude réalisée par Boomerang en ce début d’année. Cette entreprise s’est basée sur plus de 5,3 millions d’emails envoyés cette année pour porter des conclusions plus qu’utiles pour devenir le king de l’emailing.

Ne perdons pas plus de temps, décorticons ensemble ces 6 conseils.

#1. L’objet de l’email

Commençons par le commencement : l’objet de l’emailing. D’après l’étude, un objet de 3 à 4 mots permettrait d’obtenir un meilleur taux de réponse de votre interlocuteur. D’après notre expérience, il s’avère qu’un objet est percutant à partir de 50 caractères ou moins. Cela représente plus de mots car nous parlons français et l’étude reprend les objets en anglais. Cela représente donc en français 5 à 6 mots environ. Ce qu’il faut retenir, au-delà de la langue parlée, c’est que plus un objet est court et précis, plus l’engagement avec votre email est important. Alors faites les bons choix et soyez concis !

Je vous laisse vous référer à cette article de notre blog qui vous donne d’autres conseils pour réussir à écrire des objets percutants !

Send-Up taille objet emailing

 

#2. La longueur du corps de l’email

Passons au corps de l’email. Boomerang préconise une longueur assez courte : 50 à 125 mots. Là encore faites le ratio entre la langue anglaise et française. Mais bien sûr l’idée à retenir c’est qu’il faut eviter de faire trop court ou trop long.

Après ces préconisations restent des conseils, cela peut bien sûr varier selon le contexte avec votre interlocuteur.

Rappelons aussi que la longueur de ces emails c’est surtout pour du relationnel. Ne faites pas si court si vous devez développer votre newsletter ou tout autre email. Ne mélangeons pas tous ! 😉

Send-Up taille message emailing

 

#3. Le ton employé

Quand il s’agit de faire du relationnel et que vous attendez une réponse de la part de votre interlocuteur, là il faut jouer sur les émotions. Comme le monde le schéma ci-dessous, il faut éviter d’être neutre. Cependant vous devez éviter les emails trop heureux ou trop négatifs.

Avec un ton un peu plus chaud, vos emails verront un taux de réponse supérieur de 15% à un email neutre. Ce n’est pas négligeable. Dans l’autre sens cela marche aussi. Avec un ton modérément négatif, votre email aura des taux de réponses supérieur de 13%.

Send-Up sentiment message emailing

 

#4. Donnez votre avis

Comme le montre le schéma ci-dessous, un email subjectif dans lequel vous donnez votre point de vue ou votre opinion favorise l’échange avec votre interlocuteur. Au contraire, un email factuel ou très général minimise vos chances d’obtenir une réponse de votre interlocuteur.

Send-Up message emailing objectivité subjectivité

 

#5. Le nombre de question dans votre email

La prochaine fois que vous écrirez un email et que vous avez plusieurs questions à poser, rappeler vous que l’idéal d’après l’étude de boomerang est de 1 à 3 questions. Cette mesure reflète un point e vue : n’hésitez pas à cibler mieux vos emails, quitte à en faire plusieurs pour être sûr d’interagir avec votre interlocuteur.

 

Send-Up nombre question emailing

 

#6. Le langage à adopter

Vous devez adapter votre langage en fonction de l’interlocuteur.

Si vous le connaissez, vous serez à même de juger du niveau de langage a adopter.

Si vous ne connaissez pas l’interlocuteur, adopter un langage courant. C’est celui-ci qui déclenchera le meilleur taux de réponse.

Send-Up niveau langage emailing

 

Conclusion

Boomerang résume ainsi ces 6 points sur l’image ci-dessous :

Send-Up conseils emailing boomerang

 

J’aimerai ajouter que ces conseils sont très objectifs. Ils vous aident à adopter des règles de bonnes conduites mais cela dépend énormément de votre expérience et surtout du destinataire à qui vous écrivez. Vous n’allez pas discuter de la même manière avec un prospect qu’avec un client ou un partenaire.

Gardez donc en têtes ces conseils comme ligne de conduite mais n’hésitez pas à suivre votre instinct pour tirer le meilleur de votre interlocuteur.

 

Vous pouvez consulter l’intégralité de l’étude à cette adresse : Tips for Getting More Responses To Your Emails.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *